Projets urbains
- Publié le 10 mars 2023

Presqu'île à vivre : les grands axes du projet

Perspective rue Joseph Serlin
Crédit photo : Folia - Perspective rue Joseph Serlin

Le projet « Presqu'île à vivre » vise à conforter le centre historique de Lyon comme quartier à vivre pour les habitants, les familles, les commerces, les usagers et visiteurs. Au carrefour de nombreux enjeux (mobilités, cadre de vie, tranquillité, économie, climat ... ) ce projet vise à proposer une stratégie d'aménagement inscrite dans le long terme, jusqu'à l'horizon 2030. 

Contenu

Le projet « Une Presqu’île à vivre »

Pour concrétiser cette vision, le projet « une Presqu’île à vivre » regroupe deux opérations d’envergure, menées par la Métropole et la Ville de Lyon.

• Le réaménagement de la rive droite du Rhône

Il porte sur 2,5 km de quais et ponts entre le tunnel de la Croix-Rousse et l’échangeur de Perrache. Le secteur, actuellement très routier, subit diverses pollutions. Le lien au fleuve est compliqué et la végétation peu présente ou fragile. La concertation préalable s’est déroulée fin 2021. Une seconde phase de concertation aura lieu mi-2023 avec le maitre d’œuvre désigné. 1ers travaux prévus à partir de 2025.

• L’apaisement de la Presqu’île

Des pentes de la Croix Rousse jusqu’à Perrache, comment rééquilibrer les mobilités et améliorer le cadre de vie de manière durable dans la presqu’île de Lyon ?

Après les opérations ponctuelles de ces dernières années (place des Jacobins en 2013, place des Terreaux et rue Victor Hugo en 2019, etc.), il s’agit, à présent, d’avoir une vision à long terme du secteur, avec une perspective de transformation à l’horizon 2030. Pour y parvenir, les premières réalisations auront lieu dès 2023 et 2024 avant la nécessaire restructuration du réseau de bus en 2025.

La création d'une zone à trafic limité

La Presqu'île lyonnaise constitue un lieu de vie et de culture, et aussi une zone économique dynamique, fortement fréquentée. Les pratiques de mobilité s'y sont diversifiées ces dix dernières années, sans pour autant que l'espace public n'ait été réaménagé de manière globale en faveur des piétons, des cyclistes et des usagers des transports en commun. Les trottoirs du secteur sont étroits, générant des débordements sur les voies et les conflits d'usage sont fréquents avec les véhicules motorisés et entre les différents modes de déplacements plus largement. La majorité des déplacements sur 
la Presqu'île se font pourtant en transports en communs ou à pied. 
Le projet d'apaisement a pour objectif de redonner de l'espace et du confort aux piétons, diminuer les nuisances sonores et la pollution de l'air, rendre les transports en commun plus performants. 

Pour apaiser la Presqu'ile, la Métropole de Lyon et la Ville de Lyon actent le principe général d'une Zone à Trafic Limité, qui s'étendrait de la place Bellecour à la place des Terreaux.

Zone à trafic limité

Les grands principes du programme d'apaisement (volet mobilités) : 

mailler les parcours piétons au sein de la Presqu'île en connectant les zones piétonnes existantes, en résorbant les « points noirs » piétons et en développant des connexions est-ouest reliant les deux rives de Saône et du Rhône. 
accueillir 3 voies lyonnaises : ligne 6 en rive droite du Rhône, ligne 8 entre les ponts Kitchener et Université, ligne 12 entre les ponts Bonaparte et Guillotière, 
améliorer l'accessibilité piétonne aux principaux pôles multimodaux (Hôtel de Ville, Cordeliers, Bellecour) et augmenter la performance et l'attractivité du réseau 
de surface en adaptant certains circuits de desserte de bus, 
faire évoluer le plan de circulation automobile afin de limiter les flux de transit en Presqu'île tout en garantissant une bonne accessibilité à l'ensemble des commerces, des riverains et des services urbains 

Les autres axes de ce projet concerne :
• la transformation progressive des espaces publics
• l'amélioration de la desserte en transports en commun
• la stratégie relative à la dynamique commerciale.

Le retour sur la concertation

La phase de concertation préalable s’est déroulée du 20 juin au 30 octobre 2022, pour associer les riverains, les commerçants, l’ensemble des grandes lyonnaises et grand lyonnais à la réflexion sur le devenir de la Presqu’île lyonnaise. La concertation a confirmé l’attachement des usagers et habitants à la Presqu’île, secteur apprécié pour son cadre de vie, sa dimension de centre-ville concentrant une offre importante de services et de commerces mais aussi sa vie de quartier. Elle a permis de dresser un état des lieux des attentes et appréhensions des usagers, habitants, visiteurs, commerçants dans la perspective d’un réaménagement de la Presqu’ile. 
• 7 réunions publiques et de proximité 
• 9 rencontres mobiles dans l’espace public 
• 2 900 réponses au questionnaire de la part des riverains, visiteurs et commerçants
• 6 000 participants au total
• 62,5% des répondants au questionnaire en faveur de la piétonisation de la rue de la République. 
• Le manque d’espaces verts et la pollution sont les principaux problèmes pour les citoyens : 50 à 60 % des répondants
A consulter : le déroulé de la concertation

Colonne de droite 1

Deux enjeux fondamentaux

Le projet "Une presqu’île à vivre" s’inscrit sur le long terme et s’articule autour de deux grands enjeux :
1- Libérer l’espace public pour permettre à l’ensemble des usagers d’y trouver une place (notamment les piétons et cyclistes) en rééquilibrant les mobilités
2- Adapter la ville au réchauffement climatique en végétalisant et réduisant les sources de pollution

Calendrier du projet

Les premières interventions sont programmées avant l'été 2023 et se succèderont jusqu'à horizon 2030. 

2021 
• études préalables
• concertation règlementaire préalable du projet Rive Droite

2022
• concertation réglementaire préalable et études pour le projet d'apaisement de la Presqu'île

2023-2024
• bilan de la concertation et définition du programme d'actions pour l'apaisement de la Presqu'île
• travaux sur les premiers secteurs : rue Emile Zola, rue de !'Ancienne Préfecture, quai de la Pêcherie, rue du Garet, Montée St-Sébastien... et mise en place de l'aire piétonne du bas des pentes
• Désignation du lauréat puis 2e phase de concertation sur le projet Rive Droite

2025
• mise en oeuvre du nouveau plan de circulation, de la zone à trafic limité et mise en service de la nouvelle organisation des bus
• démarrage des travaux d'espaces publics sur le secteur Serlin, République et Cordeliers.

Bloc recherche - Actualités