Présentation du 4e arrondissement

Visuel détail
Vignette
Accroche détaillée

La Croix-Rousse est l’héritage de nombreuses mutations. Riche des traces du passé, elle est imprégnée de l'histoire des canuts. Aujourd’hui, avec son identité "village", elle est un quartier aimé, bien commun de ses habitants divers et désireux de vivre ensemble.

Contenu
Titre
HISTOIRE DE LA CROIX-ROUSSE
Contenu

Jusque dans les années 1820, la commune de la Croix-Rousse est une commune rurale surtout habitée de part et d’autre de la Grande-Rue, par de nombreux commerçants et par des religieux, installés depuis le 18e siècle. L’invention de la mécanique Jacquard va modifier son destin. Cette mécanique va permettre de doubler le nombre de métiers à tisser. Il faut trouver un autre espace que celui où travaillaient depuis le XVIème siècle les canuts, le Vieux Lyon. Les terrains disponibles du haut des pentes de la Croix-Rousse et ceux de la commune vont faire l’affaire et permettre de construire des immeubles spécialement destinés au tissage. Plafonds à plus de 4 mètres, fenêtres hautes, façades austères, montées d’escalier spécialement conçues pour le passage des rouleaux de soie. Le peuplement sera très rapide d’autant que depuis la Révolution les maisons de soieries dirigées par les négociants sont rassemblées sur le bas des pentes de la colline. Cette proximité réduit ainsi les temps de livraison et de communication entre commerçants et tisseurs. La Croix-Rousse sera rattachée en 1852 à la Ville de Lyon. Entre temps elle sera le lieu de deux révoltes des canuts restée dans l’histoire comme les premières luttes ouvrières mais aussi témoins des premiers acquis sociaux comme le mutuellisme, le concept de vivre dignement par le travail, l’amélioration des prud’hommes, les coopératives ouvrières.


A la fin du siècle dernier, la Croix-Rousse est devenu un quartier attractif, (un « village » dit-on parfois) et a commencé à attirer une population nouvelle qui y voit un quartier exemplaire par son habitat, son dynamisme économique, le plaisir d’y vivre et d’y faire des rencontres. Le secteur ouest et le quartier de Serin voient alors apparaître de nombreuses constructions, tandis que le cours d’Herbouville garde son alignement de hauts immeubles.

Dans toute sa variété, la Croix-Rousse est l’héritage de toutes ces mutations : riche des traces du passé, elle est aujourd’hui le bien commun de ses habitants, divers et désireux de vivre ensemble.